Bonjour à tous : Petit point de situation, suite aux communications des médias et du ministère des transports, concernant les « responsabilités » des PNT…

(Je ne parle que des pilotes  parce que pour l’instant les médias ne parlent que d’eux, les accusant de tous les maux)

Un certain nombre d’entre nous ont été réquisitionnés… pour le service public..

Le CDB (commandant de bord) sur Beech 200 réquisitionné les 9-10 et 11 effectuera demain des vols sur des terrains qui peuvent tous être pratiqués par les ATR d’Air Tahiti !! où est l’urgence liée à une réquisition ? Il ne s’agit absolument pas d’evasan mais de vols commerciaux qui pourraient être fait en ATR par Air Tahiti.

Le CDB B200 qui n’est pas gréviste est normalement limité à 60 heures de service (règlementaion). Il semble pourtant être en service (astreinte evasan) depuis le 7 décembre. Ce soir à 18h00, cela fera 84 heures !!

En effet : le planning édité en fin de journée du 9 le positionne de repos cette journée du 9, pour faire en sorte qu’il n’ai pas dépassé les 60 heures, mais le planning et les ordres de vols  édité le 8 le programmait bien en evasan le 9, et nous l’avons tous vu aller sur son lieu de travail toute cette journée du 9. Mais comme par hasard, comme il n’y a pas eu de vol evasan ce jour là, le planning du soir le déclare de repos « à posteriori ».

De plus, les vols qu’il effectue aujourd’hui visent à terminer la formation d’un nouveau commandant de bord, qui pourra dès demain voler également avec les copilotes.

Les médiats reprochent aux pilotes réquisitionnés d’être « tombés malade »… l’un de nous est arrêté 30 jours… !!! Comment ne pas être malade, alors que pour certains,

- on a plus de 90 jours de congés non pris,

- malgré tout : 1 semaine de congé en septembre refusée, suivi d’une semaine demandée en octobre refusée, suivi d’une semaine demandée en novembre refusée, suivi de congés demandé en décembre/janvier refusés,

- on nous a annoncé qu’il y aurait besoin d’un avion par jour pour Air Tetiaroa en janvier, fevrier et mars, et qu’il serait donc « conjoncturellement » difficile de prendre des congés

  • Que lorsque l’inspection du travail confirme que les temps de mise en place en ATR vers les Marquises sont bien du TTE, la direction nous affirme le contraire, et nous fait voler au-delà des limites du code
  • Nous envoie aux marquises en détachement (plus de 2 semaines) alors qu’elle affirme le contraire, dans le non respect de la convention (Annexe convention 2 bis non dénoncée par Air Archipels)
  • Qu’elle refuse de laisser les gens off chez eux alors qu’ils ont découché 14 à 21 jours dans le mois, requête qui ne coute rien à la compagnie !

Les équipages assument parfaitement leurs responsabilités, mais devant les refus de la direction d’appliquer le code du travail et la convention, et de laisser les gens se reposer, ils veulent tout simplement protéger les passagers qu’ils sont censés transporter !! Quant à ceux qui sont « malades »… je rappelle qu’un commandant de bord d’Air Tahiti s’est suicidé il y a peu !!!

Le commandant de bord du B200 réquisitionné demande d’ailleurs pourquoi demain il va se poser sur 6 terrains que pourrait faire Air Tahiti, alors qu’il pourrait être envoyé à APATAKI chercher les enfants là où l’ATR ne peut pas se poser !!

C’est cela, être RESPONSABLE !!

Hervé

Délégué A Tia I Mua

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir