Mardi 8 Novembre 2016 notre Confédération Syndicale A TIA I MUA  a tenu son Assemblée Générale de mi-parcours.

Cette AG s'est déroulée au grand théâtre du Te Fare Tauhiti Nui en présence de 300 de nos élus et adhérents.

Etaient aussi présents deux collègues de la CFDT (1er syndicat national avec qui nous entretenons des relations étroites depuis plus de 20 ans) Jean-Jacques MANACH, Délégué TOM-DOM qui s'attache à nous rendre visite au moins une fois par an, et Yvan RICORDEAU, Secrétaire National de la CFDT en charge de l'outre-mer, de l'international, de l'Europe et de la formation professionnelle continue. Pour ce dernier c'était sa première visite sur notre fenua et a apprécié notre engagement et notre fidélité aux valeurs que nous partageons avec la CFDT.

Notre secrétaire général, Heifara PARKER a ouvert la séance avec un discours faisant un récapitulatif de nos principales résolutions votées lors de notre dernier congrés de 2014.

L'assurance garantie salaire : le patronat en reconnaît la nécessité cependant une étude est en cours pour connaître l'impact financier que cela entraînerait;

La représentativité et les accords majoritaires : les discussions ont commencé mais des réticences restent fortement présentes tant chez les employeurs que chez les autres syndicats de salariés;

Le congé formation : les employeurs proposent un cumul des heures de délégation, à voir;

Pour ce qui est de la représentation des salariés au CA des entreprises, aucune négociation n'a été entamée à ce niveau.

Au niveau de la fonction publique territoriale la revalorisation de la valeur du point d'indice est effective depuis juin 2016 après huit années de blocage. Mais la situation en matière d'hygiène, de sécurité et de médecine préventive n'est pas vraiment prise au sérieux par les pouvoirs publics.

Dans la fonction publique communale la situation n'est guère réjouissante et avec nos représentans communaux la vigilance est de mise.

Il est à noter que les grands projets sont aussi au point mort. La relance économique s'appuie sur ce paramètre mais il semblerait que les futures élections de l'année prochaine prennent le pas sur la situation économique du fenua.

Tu YAN dit Piko est ensuite intervenu pour parler de la syndicalisation qui reste un moteur indispensable pour rendre fort un syndicat de salariés. Il a insisté auprès de nos élus et de nos adhérents présents, de la nécessité d'avoir de nouveaux adhérents pour donner force à notre confédération mais aussi pour développer l'engagement à agir au sein de notre syndicat. Il y a un besoin de rajeunir tant les membres du comité directeur que les permanents, qui oeuvrent aussi bien dans l'accompagnement et le soutien de nos adhérents que dans les négociations avec le patronat et le gouvernement.

Enfin, la réforme de la PSG avec les propositions de notre confédération a été un volet largement présenté et débattu et a permis aux membres présents de comprendre tout l'enjeu de cette réforme et les indispensables changements de mentalité permettant à tous, Salariés, Non Salariés, RST, de bénéficier d'une bonne couverture médicale et d'une retraite correcte.

En pièce jointe vous trouverez tous les documents concernant cette réforme.

Chers adhérents, nous tenons à vous remercier pour votre présence, votre engagement, votre fidélité,  votre confiance.

Le bureau.

Attachments:
Download this file (ATIA161108AGPSG1.pdf)Propositions PSG ATIM Nov 2016[ ]448 kB

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir