Les propositions de A TIA I MUA

 

Lors de son dernier comité directeur, A TIA I MUA a confirmé les orientations prises par son congrès pour la réforme de la PSG. Certes ces propositions ne feront pas plaisir à tout le monde mais c'est une nécessité pour faire éviter la baisse des pensions de retraite et la moindre prise en charge des soins aux malades.

Les "yakafokons" qui chantent que c'est à l'Etat ou au Pays de payer se cachent derrière leur petit doigt car dans notre système d'autonomie l'Etat n'est pas compétent en matière de protection sociale et n'a donc aucune raison de payer.

Pour ce qui concerne la dette nucléaire, oui l'Etat doit de l'argent à la CPS, mais les annonces de certains syndicats sur une somme de 54 milliards, ce qui correspond à la totalité des cancers en Polynésie française (comme si il n'y en avait pas ailleurs dans le monde et avant l'implantation du CEP) ne font que retarder l'ouverture du dossier et la juste indemnisation de la CPS. En tout état de cause, quelle que soit la somme perçue, ce sera une ressource exceptionnelle qui n'enlèvera rien à notre obligation collective de financer les dépenses de l'assurance maladie de manière pérenne.

Quant au Pays, nous rappelons que ce dernier se finance avec nos impôts, aussi toute dépense qui lui serait transférée se traduirait par un alourdissement des taxes que les salariés paient déjà aujourd'hui !!!!

A TIA I MUA prend ses responsabilités pour que la facture finale soit la moins douloureuse possible pour les salariés et pour sauvegarder nos retraites et notre couverture maladie.

 

Attachments:
Download this file (Reforme PSG 2016.pdf)Reforme de la PSG 2016[PSG]132 kB

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir