Naissance et apprentissage de l'activité syndicale à Makatea

 

« Tout le personnel était logé par la Compagnie. Il y avait un magasin, géré par l’entreprise […] Les alcools, tels que le cognac et les liqueurs n’étaient accessibles qu’à l’encadrement.

Cette réglementation, qui aujourd’hui peut surprendre, avait sa raison d’être.

Par contre celle concernant la viande de boucherie avait quelque chose de déplaisant : les morceaux nobles étaient réservés à quelques privilégiés, le plus révoltant étant qu’ils étaient vendus au même prix que les bas morceaux, disponibles « pour tous » […]

Il y avait un hôpital, où tous les insulaires sans distinction, étaient soignés gratuitement […].

D’un autre côté, les mécaniciens de la centrale électrique n’avaient aucune majoration de salaire lorsqu’ils travaillaient par roulement, le dimanche ou la nuit […]

Comme il fallait s’y attendre, un syndicat fut bientôt créé, l’instigateur étant un certain Max Bernière, qui exerçait la fonction d’électricien… Le bureau syndical exigea qu’une commission se tienne à Papeete, avec la participation de M. Meunier, directeur adjoint […]

La Direction déclara accepter les revendications salariales […]

De retour à Makatea, Meunier refusa la majoration et – devant la menace de grêve – écrivit au tableau noir de la centrale : « Si vous faites cela, vous irez en prison. »

(Correspondance de Jean Virmouneix, mutoi farani en 1947, chef de poste, c’est-à-dire gendarme, chargé du Trésor, des PTT, des Contributions, de la Douane, des mouvements du port, et de la prison.)

Résultat de recherche d'images pour "jean viremouneix Itinéraire d’un feuillardier limousin livre pdf"

Makatea. Itinéraire d’un feuillardier limousin, Scoop Tahiti, 1997, 279 p. – BNF : 2003-83789.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les valeurs syndicales du représentant

 

 

On ne peut parler de représentants du personnel sans les rattacher inévitablement au syndicalisme qui connait de nos jours un certain déclin voire un déclin certain.

Aujourd’hui, les voyants du syndicalisme sont au rouge pour signaler une situation alarmante. Les explications renvoient habituellement à des facteurs exogènes comme la crise économique et à des facteurs endogènes comme la nature même de l’action syndicale.

Mais, l’examen critique des causes montre que, sans être négligeables, ces causes sont loin de rendre compte de l’ampleur du phénomène. En fait, la crise durable du syndicalisme révèle une mutation profonde de notre société. L’élément le plus déterminant dans cette crise de l’identité syndicale vient de l’intérieur, de sa perversion et de ses compromis compromettants avec les chaines des pouvoirs politiques, financiers, religieux et médiatiques. Ce recul est le fruit des divisions syndicales internes, de la politisation de ses interventions et de la montée irrémédiable de l’individualisme.

Les organisations comme toute institution sont fragiles, donc mortelles. Nous avons la responsabilité collective de donner au syndicalisme un avenir et un horizon, et ce dans l’intérêt de celles et ceux que nous entendons défendre.

Devenir représentant du personnel est avant tout un engagement personnel, pas une profession.

Vous disposez aujourd’hui de moyens certes perfectibles, mais vous devez être armés de beaucoup de motivation et d’abnégation.

 

De l’engagement syndical

 

Faire du syndicalisme est une mission ingrate mais o combien gratifiante et noble si elle est dénuée de tout intérêt personnel, financier ou politique.

Le représentant doit s’attacher comme son syndicat à être libre, indépendant de tout pouvoir politique, financier, religieux ou médiatique pour servir l’intérêt collectif et sauvez les droits fondamentaux écrits par le sang des braves sur les pages de l’histoire de l’évolution du droit du travail et du droit social.

Vous aurez contre vous ceux qui détiennent les pouvoirs politique, financier, religieux ou médiatique. Vous aurez contre vous les syndicalistes véreux qui pactisent avec le diable ou cherchent des intérêts individuels.

Vous aurez contre vous des salariés qui aiment conserver la verdure des circuits opaques dont ils tirent des profits injustifiés aux dépens des autres salariés et en dépit de toutes les règles égalitaires de droit.

Mais vous aurez avec vous la mémoire de ceux qui sont tombés dans les luttes qui ont construits vos droits et libertés en tant que salarié de droit public ou du privé (droit d’association, droit de grève, droit aux congés, droit à la carrière, droit à la protection sociale…)

Vous devez être armé de courage nourri par l’obligation la plus noble d’un être humain qui est celle de la solidarité pour pouvoir laisser aux générations futures en héritage un socle protecteur aux salariés de demain.

Par tout temps et en tout lieu,

 

Vous ne devez pas vous désoler que les roses aient des épines mais vous devez vous réjouir que les épines aient des roses !

 

Et en tout état de cause, ce qui compte, ce n’est pas le nombre d’heures que vous consacrez à vos activités syndicales, c’est l’énergie que vous y mettez.

Votre mission de représentant est de réconcilier notre société avec le syndicalisme en Polynésie Française. Un syndicalisme qui construit et non un syndicalisme qui détruit.

Nous savons également que les critiques sont inévitables et mêmes les plus virulentes, elles tendent à confirmer la citation suivante :

 

« C’est avec les pierres qu’on nous jettent qu’on construit un jour notre piédestal. »

 

"extrait du module de formation Droit du travail en Polynesie G.SLAH 2018"

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

{jcomments off}


Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978, dite loi Informatique et Libertés, vous disposez à tout moment des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi) et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.

Le site www.atiaimua.pf est édité par la Confédération Syndicale A Tia I Mua
Siège social : Immeuble Gallieni
Coordonnées téléphoniques : (+689) 40 54 40 10
Adresse courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Secrétaire général : Tu YAN
Directeur de Publication : Tu YAN
Hébergeur du site : mana

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Nous Contacter

Venez nous rencontrer.

 

 

Coordonnées

Téléphone : (689) 40 54 40 10

Télécopie : (689) 40 45 02 45

Adresse postale : BP 4523 - 98713 Papeete - Tahiti - Polynésie française

Adresse du siège social : Rue Clappier - Immeuble Gallieni - 1er étage - Papeete

Messagerie électronique
- Informations diverses :
atiaimua@atiaimua.pf
- Administrateur Web : Teva MALHERBE

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives