Imprimer

IAORANA à tous,

Tout d'abord, meri à tous ceux qui se sont associés au mouvement social du jeudi 17 mars 2022.

Vous trouverez ci-après un petit bilan.

Rencontre avec le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française


Le Haut-Commissaire a eu l'amabilité de recevoir la délégation de l'intersyndicale et a été particulièrement attentif aux  doléances de ses membres.
Les points relevant de la CST et de la TVA sociale ne relevant pas des compétences de l'Etat, c'est essentiellement le sujet de l'ITR qui a été abordé.

Tous les syndicats présents ont exprimé leur déception face à l'attitude de gouvernement qui ne propose finalement aucune évolution allant dans le sens des requêtes formulées.
La majorité des syndicats confirment son souhait de trouver une solution alternative à l'ITR ou du moins de réviser les modalités de calcul de la pension de retraite actuellement basées sur le montant désindexé de notre traitement.
La solution la plus simple serait que les prélèvements s'effectuent sur les montants indexés.
L'idée d'exiger un minimum d'exercice en Polynésie française a également été évoquée.

Rencontre avec le gouvernement de la Polynésie française


M. Yan Tu dit PIKO déplore que le président de la Polynésie française ait manqué de courtoisie en ne recevant pas lui-même l'intersyndicale.
Il a précisé aux membres du gouvernement présents :
- vice-président, ministre du logement, de l’aménagement en charge des transports interinsulaires
- ministre des finances, de l’économie, en charge de l’énergie, de la protection sociale généralisée, de la coordination de l’action gouvernementale et des télécommunications
- ministre de l’éducation et de la modernisation de l’administration, en charge du numérique
- ministre du travail, des solidarités et de la formation,  en charge de la condition féminine, de la famille et des personnes non autonomes
que les doléances leur avaient déjà été transmises, qu'ils avaient déjà rencontré pendant près de 2 heures le ministre des finances (mardi 15 mars 2022) et qu'aucune réponse adaptée n'avait été apportée.

Par ailleurs, si le ministre des finances se dit prêt à écouter les revendications de l'intersyndicale, il n'a pas été en mesure d'expliquer la différence entre les montants récoltés par les taxes et les besoins exprimés.
Mais  où passent le différentiel?

En revanche, pour ce qui est de détourner l'attention des vrais sujets ou d'interpréter comme ils le souhaitent les propositions émises, je dois féliciter le vice-président et le ministre des finances pour leur excellente prestation.

Notre Bilan


Certains diront que cette manifestation n'aura eu aucun résultat.
A ceux-là, je leur réponds qu'il est toujours important de se battre pour ses convictions et qu'il vaut mieux agir que de se plaindre.
Certes, une grève d'un jour a moins de répercussions qu'une grève illimitée.


Mais une grève qui permet de Rassembler, Fédérer et de Faire écho dans toute la Polynésie Française peut se révéler une arme redoutable et avoir + d'effets qu'on ne peut l'imaginer...

Camarades, un grand merci à tous.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives